Vous voulez recevoir la newsletter du chef?

Nous vous enverrons toutes les infos du restaurant Le Petibonum par email

Insrivez-vous!

C’est lundi et vraiment lundi

27
oct
2015

Un petit air frais s’engouffre entre les persiennes et l’odeur de la rosée vous chatouille le nez. Les tourterelles s’ébattent dans les gouttières en se rafraichissant, le bruit des voitures qui courent vers la CACEM n’arrive pas à couvrir les battements d’aile des papillons heureux de retrouver la lumière. C’est comme ça en Martinique, notre paradis rythmé par la nature, l’absurdité des discours politiques mielleux, le flot bleu de la mer des Antilles que reflète le ciel, le sourire aux lèvres des caresses.

Au Carbet dans la ville de Jean-Claude-notre-maire-à-tous (un peu discret en ce moment), on se prépare à accueillir le grand Serge pour les discussions de popotes. On met des panneaux de cette Martinique qui avance… un peu, beaucoup, passionnément… Roger, lui, contemple tous les matins l’horizon en descendant ses chaises, Pépé a chopé, bon anniversaire à M. Tonly qui se bonifie, Gail fait de la prose, Christopher fait de même mais en anglais, Jimmy rayonne de petits bisous et d’attentions permanentes (heureux quoi), Yann prend ses marques et apprécie la chaleur du Carbet ; Lolo transforme tous les jours la plage pour qu’elle soit toujours à la hauteur de vos attentes et le cabri verdimornais a rencontré de belles prairies et s’arrondit (à moins que ça ne soit autre chose ? il y aurait-il mabouya sous tableau ? affaire à suivre…)

Certaines nouveautés ont fait leur apparition à la carte et nous allons continuer à innover comme ça tous les jours pour vous épater les papilles mais aussi pour vous faire découvrir les merveilles du terroir martiniquais. Le poisson fumé était à l’honneur cette semaine, tout comme l’agneau qui sort du parc et le poisson de Claudy top qualité. Une spéciale dédicace à Fritzia notre amie qui nous ramène les fruits et légumes produits par chez elle merci à Alexis pour la qualité de ses loups. Il est vrai que nous adorons travailler les produits frais qui vous font tant rêver… Nous avons récupéré le hobie cat d’Yves pour vous emmener sur l’eau voir les dauphins nager avec les tortues ou simplement aller tirer des bords au pied de la majestueuse montagne pelée : ça va être vraiment cool, les après-midi. Nous allons « rentrer dans la saison » comme disent nos amis du CMT ; alors, pour vous qui rêvez d’une journée avec nous, pensez juste à nous appeler avant, ça vous évitera quelques déconvenues.

 

A la CACEM au pays du grand Aimé le Babaorum prend des airs féériques, le orange se mélange avec le blanc le rouge le bois le noir (sans jeu de mots)… Toujours au taquet, le personnel court vole de table en table on entend résonner les casseroles de chef Patou qui remplace Richard au repos bien mérité ; on prend l’odeur alléchante du lambi de Jos et M. Café, fidèle à sa réputation, fait tranquillement ses fondants, ses financiers, ses Mont-Blanc pour qu’à la fin du repas vous soyez encore soufflés et haletants.

La terrasse d’en bas sous les arbres est cours de finition et nous allons enfin pouvoir boire généreusement à ses travaux bien sympas qui font avancer la Martinique. C’est il y a maintenant 19 ans que nous avons bu le premier punch au Baba avec Mme Zaza, Isabelle Le Cesne, Christophe Miallaud, Eddy Dulcio, Nath Perrin, Valoche, Nevés : j’ai une pensée pour tous ceux qui ont fait le Baba, ceux qui y ont sué, ceux qui s’y sont régalé, ceux qui y ont joué au foot. Combien de bouteilles de Feuillatte on a bu à la sante des portables ? Comment ne pas se souvenir de la coupe du monde 1998 avec mon ami Martial, et oui, l’eau a coulé à Chateauboeuf… Merci Marguerite pour ta petite maison…

Ne vous inquiétez pas, il nous reste encore beaucoup de choses à vivre !

Comme l’OM sur le toit du monde, malgré quelques hésitations de début de saison, petit à petit s’impose comme un grand club européen dont nous sommes toujours aussi fiers.

Allez je vais retourner à mes casseroles, non sans envoyer du soleil au Québec à nos amis Agnès, Andrée, Myriam, Marié Ève, Alexandre, nos confrères du CMT bien exilés, à ma chère directrice du Sofitel ; bises aux Martinache qui regardent tomber la pluie, à Marie et Manu à Saint-Nazaire, à Mme Zaza l’amoureuse, à Théo le Martiniquais, à Arnaud et Sophie dans le Cher, à Sommala encore en voyage de noces, à Dom et Ben, à Aurélie et ses marathons, à mon ami médecin, à vous tous qui êtes loin du pays magique qu’est notre caillou ; bises à la famille, Natou et son super centre équestre, ma cousine cactus mais pas tant que ça, à Mylène et Nelly, à Elliot mon fils chéri dont on n’a plus de nouvelles, à ma fille adorée, à Achille dont c’est mardi l’anniversaire ; bises à vous tous, lecteurs d’un jour / de toujours.

Bonne semaine à vous et bonne bourre.

Guy et Sabine

PS: une pensée spéciale pour cette étoile qui me fait lever la tête et m’illumine de son rayonnement…

Pas de commentaires

Laisser un commentaire